fourriere

Ioda

Ce soir notre blog est un de plus difficiles à écrire pour moi.

Je suis en ce moment dans une chambre d’hotel sur Paris, je viens souvent ici pour mon travail, mais cette fois ci, je ne suis pas seule dans la chambre. Il y a avec moi Ioda, venu au monde le 30 Juillet 2013 avec ses 6 frères et sœurs. Un chaton au collier vert, qui a eu la chance d’être adopté avec sa sœur Iroise. Ioda été un chaton joyeux, joueur, pleins de vie, gourmand, qui aimait le contact et c’était mon nounours adoré avec son V de bicolore mais avec des gants aussi et une bouille de fripouille qui me regardait avec des yeux ronds pleins d’amour… c’est exactement comme ca que je veux me souvenir de lui ce soir… et pour le reste de ma vie.

Ioda

Le 1er Octobre 2014 je reçois un message de la famille de Ioda. Ioda a eu un accident. On me dit qu’il est tombé du dixième étage, à travers le filet. On me dit que Iroise le cherche, on me dit que tout le monde est très triste et on me dit qu’il est mort sur le coup. Je suis anéantie par la nouvelle et je comprends le chagrin de la famille, je leur dis de me tenir informée quand ils seront prêts à en parler. Malheureusement je n’aurais plus de nouvelles, mais je respecte trop la douleur des autres pour m’imposer avec mes questions et mes angoisses.

Le 15 Octobre 2014, la fourrière de Gennevilliers m’appelle pour me dire qu’ils ont retrouvé un chat m’appartenant, mort probablement la veille dans les rues de Courbevoie. Ils retrouvent son nom… Ioda. Le corps est propre et sec. Ioda a été retrouvé a 3.5 Km de son domicile. Ioda est mort, le 14 Octobre… 2 semaines après sa chute en aillant parcouru plus de 3 Km.

Je suis d’abord surprise, incrédule puis je réalise… l’horreur … et je suis anéantie, en colère, en pleur… a nouveau… Apres 15 jours ou j’ai fait des cauchemars en voyant Ioda tomber 10 étages, un cauchemar de plus s’ajoute, je l’imagine a l’agonie, blessé, dans les rues de Courbevoie, se cacher, essayer de retrouver son chemin… puis mourir de ses blessures.

Je passe un bon moment avec les employés de la fourrière pour essayer de comprendre ce qu’il s’est passé, pour donner une raison a cette mort inutile (je les remercies énormément pour leur gentillesse et leur compréhension). Ils m’ont consolée, aidée, comprise et je pense qu’ils ont compris combien Ioda comptait pour moi. Ils ont été très clairs avec moi et m’ont fait accepter la vérité…

Ioda n’était pas mort 15 jours avant, personne avait appelé ni pour le chercher, ni pour dénoncer sa disparition. Ioda est mort de ses blessures. Il aurait pu être sauvé, il aurait pu être soigné… mais personne l’a cherché… personne l’a trouvé…

J’appelle la famille pour leur donner donc le numéro de téléphone de la fourrière pour qu’ils puissent récupérer le corps. Ils me remercient en me disant que tout avait été réglé.

La fourrière me rappelle aussitôt en me disant que rien n’était réglé… la famille ne veut pas récupérer le corps de Ioda.

Ioda est mort 3 fois… la première fois quand j’ai su qu’il était tombé, la deuxième fois quand la fourrière m’appelle pour me dire qu’il l’ont trouvé mort et enfin la troisième fois quand la famille ne veut plus de lui.

Je ne veux pas et je ne peux pas le laisser là-bas, comme un chat anonyme trouvé mort dans la rue, je dois aller le récupérer et le ramener a la maison.
Heureusement Ioda m’appartient encore (la famille n’avait pas fait le changement de propriétaire). Mais encore plus heureusement j’ai un ange gardien a Courbevoie, un ange qui a compris ma détresse et qui, sans même attendre que je lui demande, a su trouver le courage d’aller chercher Ioda et de lui rendre un dernier hommage. Si Ioda est ici avec moi ce soir, c’est grâce a cet ange.

Je te remercie de tout mon cœur Bérangère, tu n’es pas seulement un ange gardien pour moi, mais pour mon Hermione aussi et je ne remercierais jamais assez le destin de nous avoir fait rencontrer. Ton geste et ton grand cœur m’ont aidé beaucoup a surmonter cette épreuve et me redonnent confiance en l’être humain.

Pourquoi j’écris tout ca…

Pour que la mort de Ioda puisse servir a sauver d’autres vies.

Pour que tout le monde sache que un chat peut tomber du dixième étage et pas mourir, pour rappeler que si on ne retrouve pas le corps, le chat est probablement en vie, en train de se cacher car blessé, mais en vie !! Il attend d’être trouvé et soigné. Il attend sa famille.

J’écris ca aussi car je dois pouvoir faire mon deuil et retrouver le sourire. Retrouver le courage de confier mes chatons a des familles qui vont les aimer plus que tout, du premier jusqu’au dernier jour et au delà.

Mais surtout, j’écris ca pour toi Ioda, mon nounours au collier vert, tu est avec moi maintenant et tu n’a plus mal, tu es en sécurité et tu va rentrer avec moi a la maison, la ou tu sera parmi les tiens. Nous planterons un arbre dans le nouveau jardin, tu sera a ses pieds… il sera un arbre grand et fort… comme tu l’a était pendant tes derniers 15 jours et on ne t’oubliera jamais. 
 Img 5839